The Last Scion

Veuillez-vous connecter ou vous inscrire.
The Last Scion

Forum dédié à la guilde The Last Scion du serveur djaul.


    Versatis, une écaflip mal-chanceuse

    Partagez

    Ako-Eristoff
    Membre à l'essai
    Membre à l'essai

    Messages : 1
    Date d'inscription : 12/04/2017

    Versatis, une écaflip mal-chanceuse

    Message par Ako-Eristoff le Mer 12 Avr - 15:53

    Pseudo: [Ako-Eristoff]
    Guilde: [Sans Limites]
    Présentation:


    Versatis, né le 13 Flavor 734 dans une auberge près d'Amakna. Ces parents sont de simple paysan. Son père possède une étable remplis de bouftou.
    Pendant que sa mère s'occupe d'elle, la petite Versatis.

    Peu après ces 6 ans, Versa' connu un Crâ un peu plus jeune qu'elle. Ils devinrent de suite ami et s'amusais souvent à faire peur au bouftous de la plaine.
    Bien sûr le père de Versatis n'aimais pas cela. Il vit en ce jeune Crâ un gamin dangereux pour sa fille. Un jour elle entendit sa mère et son père se disputer à cause du jeune Crâ.

    "- Je te le dit ! Ce gamin va lui attiré des problèmes. Qu'il dérange les bouftous passent. Mais la dernière fois ils en ont brûlé un à moitié.
    - Je sais mais ...
    - Si je le vois encore une fois a coter de mes bouftous je te jure j'appel les gardes d'Amakna ! C'est pas parce qu'il est jeune qu'il faut tout lui pardonner à ce mioche !
    Et puis qu'est ce qu'elle lui trouve ? Ce n'est qu'un pauvre gamin qui à reçu la divinité d'un fou de crâ !
    - Tu ne peux pas parlé de sa vie sans la connaitre. As-tu quand bien même essayer d'en apprendre plus sur lui ? Non ! Tu ne sais même pas son prénom je suis sûr.
    - Pas besoin de nom pour un jeune mendiant comme lui."

    Versatis, les larmes au yeux, sortit de sa chambre, ouvrit la porte et courra loin de chez elle. Une fois arrivé près de la cabane, qu'elle avait construit avec son ami, elle s'adossa
    à coté de l'entré et s'aperçu que le crâ était dedans et dormais. Elle resta éveiller jusqu'au petit matin adosser contre l'entré.

    Pendant que le crâ se réveillait, l'ecaflip, elle se leva pour faire comme si elle venait juste d'arrivé.

    "- Salut, t'es là bien tôt !
    - Ouai j'arrivais pas à dormir chez moi du coup je suis venu dans la cabane me reposé un peu.
    - Moi non plus j'ai pas réussit à dormir ... Mes parents ce sont encore pris la tête. Enfin surtout mon père ...
    - Encore à cause de se bouftou qui à été cramer ?
    - Oui et pas que ...
    - Je vois."

    Pendant une bonne partie de la matinée ils ne se presque pas parlé. Juste pour des choses futile pour terminer la cabane.
    Vers le milieu de la journée un garde d'Amakna vint à leurs rencontre.

    "- Salut les jeunes.
    - Bonjour monsieur, répondit le duo.
    - Dit moi, Tu es bien la petite Versatis ? Dit le garde en se tournant vers l'ecaflip.
    - Oui, dit elle en baissant le regard.
    - T'es parent te cherche partout depuis hier soir.
    Le crâ étonner se tourne vers Versatis.
    - Tu m'as pas dit que tu était sortie de chez toi cette nuit !
    - Tu ne m'as pas dit que tu avais dormi ici TOUTE la nuit !
    - Mais ... et t'es parent ils doivent etre inquiet !?
    - Ca leurs apprendra à t'insulter.
    - Ecoute jeune fille viens avec moi je vais te ramener à eux. Tu dois leurs parlé et non les fuir.
    - D'accord ... Je reviens vite.
    - Tu sais ou me trouver Versa'."

    Une fois arriver devant l'auberge de ces parents Versatis à une envie folle de fuir. Fuir loin de ces parents. Mais elle pris sont courage à deux mains.
    La discussion avec ces parents avait durée une bonne partie de l'apres-midi. Son père promit d'essayer d'en apprendre plus sur son ami.
    Quant à elle, elle promit de ne plus embêter les bouftous des pâturages.

    Elle se mis aussitôt en route vers la cabane quand elle vu un éclair s'abattre vers l'horizon ... en direction de la cabane.
    Pendant qu'elle courait pour voir ce qui c'était passer elle remarqua qu'il n'y avais pas un seul nuage dans le ciel.

    Une fois sur place des larmes couvraient ces yeux ... La cabane qu'elle avait construit avec son ami était en feu.
    De suite elle pensa à ce qu'il avait dit plus tôt dans la journée.

    Le crâ avait dit:
    - Tu sais ou me trouver Versa'."

    Mais il n'était plus là. Elle se mit à le chercher partout et vue au travers des flammes un semblant de corp pris dans les flamme.
    Elle hurla de douleurs. Son ami était prisonnier des flammes et elle était impuissante face à ce brasier.

    Avertit, par la fumée et le hurlement de la jeune ecaflip, des paysans et garde arrivait petit à petit autour du feu et essayer avec
    des seaux de l'éteindre. Le garde qui avait ramener Versa' à ces parents un peu plus tôt la reconnu.

    "- Hey petite qu'est ce qu'il c'est passer ?
    - Mon ami ... il est ... la cabane ...
    Le garde compris tout de suite que le jeune crâ était dedans et depuis bien trop longtemps.
    - Ne reste pas là tu te fait du mal. On ne peu plus rien faire."

    Tandis qu'un deuxième éclair parcourait le ciel en directions cette fois si de l'auberge familiale.

    Les yeux remplis d'effrois Versatis s'écroula, à bout de souffle. Le garde qui était encore avec elle cria alors au paysan de se concentrer
    sur le nouvel impact. Il dit à 3 paysans de rester ici pour finir d'éteindre les flammes. Il resta avec la jeune fille pour l'aider à se lever
    et tenir debout.

    Au bout de quelques heures ils arrivaient sur place. L'auberge n'était plus qu'un tas de ruine en cendre. L'enclos des bouftous avaient lui
    été défoncé par ces derniers, surement pris de panique par l'éclair et le feu.

    "- Ma mère ! Mon père ! Où sont mes parents ?!
    - Ta mère à été amener chez l'éniripsa la plus proche, dit la voisine. Elle est au sud à coté de
    la plaine au Scarafeuille. C'est à plusieurs jour de route. Ils ont du utiliser les dernière potion de rappel pour la transporté rapidement.
    - A t'elle dit quelque choses ?
    - Il me semble qu'elle ai parlé d'un crâ. On à aperçu plusieurs silhouette vers l'horizon qui chevaucher des Dragodindes.
    Une vrai caravane.
    - Et mon père ?
    - Introuvable malheuresement. Le sol corp qu'on a trouver dans les décombres est celui d'un bouftou qui avait déjà eu
    l'arrière train brûler.
    - Donc il n'est pas mort !?
    - On en sais rien petite.
    - D'accord. Je dois aller voir ma mère rapidement."

    Elle se tourna vers le garde. Et d'un hochement de tête il accepta de l'accompagné dans son périple.

    Avant de prendre la route, l'ecaflip ramassa quelques objets dans les décombres. Dont le paquet de cartes de son père.
    Il lui avait appris à jouer à un nombre incalculable de style de jeu.
    Une fois prête elle rejoignit le garde.

    Tout deux partirent donc en direction du sud jusqu'à la case de l'éniripsa qui avais recueillit sa mère. 3 jours de marche était à prévoir et plein d'imprévue.

    "- Ce soir on dormira à l'auberge du Pain Grillé. La-bas on essayera d'emprunter des dragodindes.
    - On va faire beaucoup de chemin ensemble ... Comment dois-je vous appeler ?
    - Déjà tu ne me tutois plus s'il te plait. Et tu peux m'appeler Suiker.
    - D'accord moi c'est Versatis.
    - Je le sais déjà ma grande." sourit-il.

    Le soir arrivant ils fient face à l'auberge. Suiker avait demander à l'ecaflip de rester prêt de l'entré et de l'attendre.
    Il parlait à l'aubergiste qui ne cessait de regarder la jeune Versatis.

    "- Bonjour je voudrais une chambre pour la demoiselle à l'entré.
    - Hm ... pas l'habitude d'accepter que les enfant de mes concurents direct viennent couché chez moi.
    - Ecouter ... Cette jeune fille viens de perdre ces parent. Vous savez vos 'concurents direct' comme vous le dites si bien.
    Et vous savez quoi ? Je suis garde de la plaine d'Amakna. Si vous refusé de me servir,
    même au nom de cette jeune fille, je fais fermer votre établissement.
    - Comment ? Ils sont ... Oh je ne savais pas ! Excusez moi !
    - Ca passera pour cette fois. Et pour ma demande donc ? qu'en est-il ?
    - Bien entendu, je fais préparer la chambre de suite. Pour 2 ?
    - Non je prefere la laisser seul un peu. Vous savez avoir un garde a vos coter en
    permanence ça doit etre un peu dur à la longue.
    - Bien et pour vous une autre chambre ?
    - Je dors peu, merci mais non merci.
    - D'accord.
    - Savez vous si un paysan voudrais bien nous louer une dragodinde ou si une caravane
    marchande passe par là en direction du sud demain ?
    - Hm un paysans oui, mais je ne sais pas si il voudra.
    Pour ce qui est de la caravane elle dois passer dans 3 jour si tout va bien. Mais elle dévie en direction de Sufokia.
    - Bien merci j'irai voir ce paysan demain pour lui demander.
    - Nous vous comptons à manger ?
    - Je pense pas que la jeune soit d'humeur à manger mais oui on va essayer.
    - Ok 1 table. C'est noté pour la cuisine. A toutes à l'heure.
    - Merci."

    Le garde fit signe à Versatis de s'avancer. Elle remercia avec un hochement de tête l'aubergiste.

    "- On passera la nuit ici ce soir.
    - J'imagine qu'il a été réticent à l'idée de me servir ...
    - Oui mais il a vite compris la situation. Demain je demanderai à un certain paysan
    si il peut nous louer une dragodindes pour quelques jours. Sinon une caravane passe d'ici 3 jour
    mais va en direction de Sufokia après la forêt.
    - Je prefererai la caravane marchande mais je dois vite aller voir M'man.
    - Oui je sais bien. On s'installe ? On va pas rester debout. Et puis les jours qui viennent risque d'etre long.
    - Ouip."

    Le duo s'installa autour d'une table. La jeune ecaflip avait le jeu de carte de son père dans les mains.

    "- Tu sais joué aux cartes ? demanda Suiker
    - Je suis une écaflip ... Encore heureuse que je sache y jouer.
    - Et tu joues à quoi ?
    - Rekop*, Ettobel**, Torat*** (* = Poker, ** = Belotte, *** = Tarot)
    - Mais tu es trop jeune pour y jouer !
    - C'est pas ce que mon père dit ... Il m'as appris à y jouer et je suis assez forte.
    - A TABLE TOUT LE MONDE !
    - Ah ! Leurs de la soupe à sonner
    - Mouai on dirait bien."

    Une fois installer autour de la table. Ils se rendirent compte qu'ils n'étaient pas beaucoup ce soir dans l'auberge.
    Cela arrangeai Versatis. Le repas fini ils retournaient s'installer dans le salon.

    "- Dit moi Versa' ... se crâ ... ton ami ... On a pas eu le temps d'y retourner ...
    - Je sais ... il me manque terriblement.
    - Justement est-tu sûr qu'il était dedans ?
    - Oui j'ai vue son corp à travers les flammes !
    - D'accord. Ton père n'as pas dit qu'il partait en deplacement ni rien ?
    - Non ... Snff ... Je sais pas ou il est...
    - Ok désolé
    - Je vais aller me couché ... Bonne nuit
    - Bonne nuit à toi aussi.
    - J'y pense tu as pris une chambre pour moi mais pour toi ?
    - Je resterai ici .. je dors peu.
    - D'accord."

    Le lendemain matin Versatis se reveilla avec les yeux rouge. Elle avais pleuré pendant presque toute la nuit.
    Le garde avait remarquer ces yeux et ne voulu pas la bousculer de si bon matin.

    "- Hey Versa je vais aller voir le paysan tu veux venir ?
    - Oui. J'aime pas trop rester seul dans une auberge.
    - Ok prend vite un petit dej. je t'attend dehors."

    Versatis attrapa une vienoiserie et sortis rejoindre Suiker. Il était déjà en train de parlé avec un paysan.

    "- Oui on va vers le sud.
    - Mais vous partez quand ?
    - Aujourd'hui au plus tôt sinon dans 2 jours au plus tard.
    - Hm et c'est urgent j'imagine.
    - Oui assez.
    - Je vais voir ce que je peux faire pour vous alors.
    - Merci."

    Suiker se tourna vers Versatis avec un air inquiet. En effet l'ecaflip était pâle.

    "- Ca va bien Versa ? Tu es blanche ...
    - Oui surement lever trop vite.
    - Il disait qu'au vue du temps ces dernier jours la caravane aurait peu etre de l'avance.
    Et sera peu etre la demain. Tandis que ces dragodindes sont avec sont fils vers l'ocean donc seront la surement demain également.
    - Quitte à choisir autant attendre la caravane. J'aurai plus confiance en des marchands qu'en ces paysans.
    - Je vois .. encore un conflit de voisinage ?
    - Presque ... Je connais son fils et rien ne m'enchante de le revoir.
    - D'accord."

    L'après midi passant elle était partis voir les paturages de bouftous. Tandis que Suiker lui attendais le fils du Paysan.
    Le fils étant là, la discussion avança. Versatis voyais le groupe du haut de la colline. Une fois arriver à hauteur de l'auberge elle vit Suiker arrivé vers elle.

    "- Bon les dragodindes ne peuvent pas être prètes avant demain soir au plus tôt ...
    - Donc va pour la caravane !
    - Oui ... Aller entrons je dois reprendre une chambre pour ce soir du coup.
    - Ok je serais au salon.
    - Bien."

    Une fois installer et la soirée se présentant ils jouaient aux cartes. Une partie d'Ettobel semble-t'il. Heuresement pour le garde qu'il n'avait pas jouer d'argent car il serait ruiner.

    "- Il faudra que tu m'explique comment tu fais pour gagner tout le temps !
    - Haha ! Secret de famille.
    La porte de l'auberge s'ouvrit et le fils du paysan entra alors.
    - Ah ! Versatis ... Je suis désolé pour tes parents et pour ton ami le crâ...
    - Merci pour eux, dit l'ecaflip en évitant son regard.
    - Mon père viens juste de me l'annoncer ... Si tu as besoin d'aide n'hésite pas on est là.
    - La seul choses que je veux c'est aller voir ma mère rapidement ... Mais tu ne peux pas nous aider avant demain soir, dit-elle froidement.
    - Je vois ... désolé encore."

    Cette intéruption avait jeter un froid de frigost dans la pièce. La femme de l'aubergiste remit une bûche dans la cheminer pour la réchauffer.

    "- On continu notre partie ?
    - Desolé je vais aller me reposer un peu. Tu n'aura qu'a m'appeler pour venir manger ... , elle ajouta silencieusement : Si jamais j'ai faim ...
    - D'accord, à tout à l'heure.
    - Ouaip"

    L'écaflip monta alors dans la chambre laissant le garde seul dans le salon de l'auberge.
    "- Ah lala ... quelle aventure ...
    - Elle est jeune ont peu la comprendre, ajouta l'aubergiste.
    - Oui m'enfin je n'ai pas perdu mes parents dans l'incendie de ma maison ... ni même de compagnons dans un incendie egalement ...
    - Oui enfin d'après ce que j'ai entendu du village son père n'avait pas été retrouver dans les décombres ... Tout éspoir n'est pas perdu.
    - Oui j'espere pour elle. Bon aller un chopine s'il vous plait.
    - Pas de problème c'est moi qui offre.
    - Généreux !
    - Je sais maintenir la fidélité."

    Une fois le repas arrivé le garda frappa à la porte de Versatis. Pas de réponse. Il ouvrit la porte doucement. Elle était allonger dans le lit et dormais paisiblement. Il décida de ne pas la réveiller. Après tout elle dormais si peu qu'il fallait qu'elle en profite un peu. Il demanda alors a l'aubergiste de lui garder un repas de coté pour cette nuit si elel se réveillais en aillant faim.

    Finalement le garde vue le soleil se lever et entendais le petit bourg prendre vie petit à petit. Versatis à peine réveillé arriva dans le salon en se frottant les yeux à cause du soleil.

    "- Bien dormis ?
    - Première nuit complète depuis des jours ...
    - Ca fait du bien n'est-ce pas ?
    - Un grand bien oui.
    On entendit alors le ventre de Versatis gronder.
    - Tu avait l'air paisible hier soir je t'ai donc laisser dormir.
    - Merci"

    Une fois bien reveiller et un petit dejeuner pris ils eurent la surprise d'entendre des chariots. C'était la caravane ! Elle avait éffectivement un jour d'avance. Le paysan ne c'était pas trompé. Versatis sortis en courant et quelle fut sa surprise quand elle vu que la personne en charge de la caravane n'était autre que sa tante. (Enfin elle l'a toujours considérer comme t'elle même si la vieille dame n'a pas de lien de parenté avec sa famille.)

    "- Tatie Kamas ! Je suis contente de te voir.
    - Tiens ! Versatis je te croyais en route vers le sud. C'est ce qu'il se dit à Amakna. : Une écaflip et un garde sont en voyage vers le sud.
    - Enfin ce n'est pas un voyage ! Je vais voir maman....
    - Oui j'ai appris la nouvelle.
    La vielle dame fit geste à ces compagnons de décharger les marchandises.
    - A tu eu des nouvelles du village ?
    - Non appart que tout le monde dit qu'il y a un espoir pour ton père. Même si personne ne sais ou il se trouve.
    - Je sais déjà ça. Dit moi tu va bien vers le sud ?
    - Hm ... Non pas reelement je vais vers Sufokia. Je bifurque avant
    - Oh ...
    - Bonjour madame.
    - Ah vous devez etre le garde qui accompagne cette belle écaflip ?
    Versatis rougit
    - En effet je suis Suiker de la 3eme garnison d'Amakna.
    - La 3eme ? Oh mais mon mari à servis la bas. Il y a toujours le jeune Sandoz ?
    - Oui enfin tout jeune est un bien grand mot ... il a plus de 90 ans maintenant.
    - Oh j'en oublirai presque que je suis plus toutes jeune non plus.
    - J'imagine qu'elle vous à déjà demander de l'amener jusqu'au Sud ?
    - Oui mais malheuresement je bifurque pour Sufokia... A moins que ...
    La vielle énutrof compta sur ces doigts.
    - Si le temps se maintient jusqu'à ce soir j'aurai suffisament d'avance pour allonger mon trajet.
    - C'est vrai ? Oh Tatie t'es la meilleurs !
    - Oui enfin rien n'est fait ! Tout dépendra du temps de ce soir.
    - Et a partir de quand bifurquez-vous ?
    - Hm ... dans 2 jours au niveau du bord de la plaine des Scarafeuilles.
    - Hey mais c'est par là qu'on a prevue de passer aussi !
    - Et bien vous pouvez toujours m'accompagner pendant 2 jours. Ca permettra au jeune de se reposer un peu.
    - Merci madame
    - Merci tatie kamas !
    - Oh mais de rien mes enfants."

    Versatis joyeuse de prendre la route avec sa Tatie kamas aida la caravane à livrer et refaire le plein de vivres. Pendant que le garde lui essaya tant bien que mal de payer l'aubergiste qui avait décidé de leurs offrir les 2 nuits et les repas. Peu avant la tombé de la nuit la caravane pris la route. Versatis et le garde en plus de la cargaison dans une remorque specialement aménager pour eux (du foin pour pas dormir sur le fond dur).

    "- Vous ne dormez pas ?
    - Non je n'y arrive plus depuis longtemps ... A chaque fois que je ferme les yeux je revois ces scènes atroce.
    Dit le garde en venant s'installer près de la mamie.
    - Et donc vous veiller sur cette jeune ecaflip ?
    - Et vous etes donc sa tatie ?
    - hahahaha Non mais je l'ai vue grandir. Je la considere comme ma propre petite fille.
    - Et pourquoi tatie "kamas" ?
    - hehe ... Je ne sais pas, dit la vieille en regardant le ciel. Vous avez de la chance ... je vous accompagne jusqu'a cette jeune eniripsa. Après tout si je considere Versatis comme ma petite fille c'est que je considere aussi sa mère comme ma propres fille non ?
    - Surement. Quel triste histoire après tout.
    - Oui ... et son jeune ami aussi ... j'ai appris tout ça. Ca doit etre dûr pour elle.
    - Oui ...
    - Et vous ?
    - Moi ?
    - Quel est votre histoire ?
    - Je suis un simple garde présent lors des fais ... j'ai pris la décision de l'accompagné pour la sécurisé.
    - Un garde du corp donc ... elle n'en a pas besoin elle est bien plus forte qu'il n'y parait.
    - Si vous parler aux cartes je l'ai remarquer oui ... Elle m'aurai dépouiller si on avait jouer de l'argent
    - Et donc pourquoi la 3eme garnison ? C'est quand même assez perdu la-bas.
    - J'ai grandis avec un ami et on a décider d'y entré ensemble. Malheuresement pendant le grand combat de selection je suis tomber face à lui... Celui qui perdait était banni de la garnison.
    - Oh je vois toujours cette règle atroce ...
    - J'ai décider de déposer les armes pour qu'il continu ... mais Sandoz ... est entré dans l'arêne et l'a tué de sang froid avant de me remettre les armes de mon ami dans les mains. Il m'a alors dit que mon ami avait choisi lui avant le combat de me donner ces armes.
    - Je vois ... Sandoz ... comme tu as pu changer ...
    - Du coup quand je ferme les yeux je revois cette scène en continue et qui se répète ...
    - Oui c'est triste. Je te comprend jeune Iop."

    Personne n'avait jamais compris que le garde était un Iop ... Au travers de son armures personne ne l'imaginais. Le soleil se levis sur l'horizon. Une journée de route s'annonçait ! La petite Versatis commença à bouger et se réveiller.

    Après plusieurs jours de route ils arrivèrent tous près du village ou l'éniripsa c'était établie. Une belle maison plein de verdure. On aurai dit la maison d'un Sadida si ce n'était pas que des herbes médicinal autour de la propriété. La grand-mère décida alors que sa caravane allait faire une halte. Surement pour prendre des nouvelles de la mère de Versatis. Versa' quand à elle était déjà descendu et s'approchai de la porte quand elle s'ouvrit. Une éniripsa à peine plus grande qu'elle lui faisait face.

    - Tu dois surement etre Versatis.
    - Oui. Est-ce que ma mère va bien ?
    - Oui elle se repose tu pourras la voir plus tard.
    - D'accord, Merci
    - Pas de quoi.

    Versatis attendu de longue heures aux coté de l'enutrof alors que le garde essayais d'avoir des informations.

    - Vous à t'elle parlé ?
    - Non malheureusement elle est trop fatiguer pour cet effort.
    - Même pas un mot ni rien.
    - Si elle a dit "bandit" et "nord"
    - Bien merci ... c'est un bon début. En esperant qu'elle se reveil vite afin de tout comprendre.

    - Maman tu es reveiller ?
    La femme hocha doucement la tête quand elle reconnu sa fille.
    - Je suis si heureuse ! J'ai cru tout perdre ! J'ai tout vue partir en fumée. Papa ! Il est ...
    Versatis se mis a sangloter.
    - Suiker arriva alors afin de la reconforter.

    Peu après Versa a bout d'épuisement s'endormi sur un lit pas loin de sa mère. Le garde lui était toujours a leurs coté.

    - Votre fille est forte M'dame. Perdre son ami, sa maison et sa famille. Heureusement pour elle vous etes encore là !
    - Mari .. pas ... mort
    - .... Comment ? Je comprend pas.
    - ... Enlever ...
    La femme toussa
    - Parti ... nord...
    - Vous épuiser pas M'dame !
    - Retrouver ...

    Et elle tomba dans les pommes. Suiker alla rapidement cherché l'eniripsa dans la pièce d'à coté. Tandis que l'eniripsa s'affaira aux coter de la malade Versatis se reveilla et s'inquièta aussitot.

    - Qu'est ce qu'il se passe !?
    - Rien de mal mes sorts ne faisais plus effet sur elle. Je dois l'isolé un peu pour plus de repos.
    - D'accord.

    - Versatis ?
    l'ecaflip se tourna vers Suiker
    - Oui ?
    - Je pense que ton père n'est pas mort ... Ta mère à parlé de ton père à sauver ... Il serait retenu par des bandits et parti vers le nord. Je pense aller à Amakna demander au roi Allister de l'aide.
    - Le roi Allister ? Mais personne ne l'as vue depuis des années. Il n'est même plus à son trône ! C'est impossible.
    - Ecoute ma grande ... Je suis un Garde d'Amakna. De la 3eme Garnison commander par le Général Sandoz. Sandoz qui est un grand ami du roi lui même. Je pense que j'ai mon mot à dire.
    - Je viens avec toi !
    - Non reste au près de ta mère. Elle a besoin de toi à ces coté.
    - Si elle à dit tout ça c'est pour qu'on aille sauver mon père. Donc je viens.
    - La route sera encore plus longue que pour venir ici.
    - Je commence à m'y habituer.
    - Très bien ...
    Le garde se tourna vers la porte.
    - Hum .. dîtes m'dame l'eniripsa... Vous saurez où trouver des dragodindes à louer ou encore une caravane faisant route vers Amakna ?
    - Heu caravane non mais dragodindes oui. Aller voir l'étable en face. Elle appartient à mon mari. Je pense que contre un peu de kamas il refusera pas de vous aidez.
    - Merci bien .

    Le garde commenca alors les négociations pour louer les Dragodindes. Mais rien n'y faisai l'homme en face était un enutrof ... C'etait peine perdu quand Versatis sorta le jeu de carte de son père.

    - Et si on jouais sa aux carte ?
    - Hm ... Et qu'est ce que je gagne si tu perd petite ?
    - De l'or ! Dit alors la grand-mère qui entra à son tour et posa un sac pleins de Kamas sur la table.
    Enutrof contre Ecaflip, Sauvetage contre ruine. Qui allais gagné !?

    _____________________________________________________________________________________________________

    Merci de m'avoir lu ! Donnez vos avis Very Happy Surtout si vous voulez la suite :p
    avatar
    [Aniah]
    Meneur/Admin
    Meneur/Admin

    Messages : 37
    Date d'inscription : 15/02/2017

    Page perso
    Nom du perso: Aniah
    classe: Sacrieur
    Niveau:
    200/200  (200/200)

    Re: Versatis, une écaflip mal-chanceuse

    Message par [Aniah] le Mer 12 Avr - 19:40

    Aniah a écrit:Il vous faudra rédiger une présentation complète de votre personnage (votre enfance, vos parents, vos amours etc).

    Tu as rédigé une histoire et non une présentation de ton personnage. Tu as jusqu'à mercredi si tu veux la changer. Si non tu peux la laisser ainsi et elle sera juger tout de même.


    _________________
    - Aniah

    ****
    "Raise your words not your voice.  It is rain that grows flowers, not thunder." --Rumi

      La date/heure actuelle est Mar 25 Juil - 0:27